Blog IDAOS

Veille et e-réputation, enjeux capitaux.

Quel que soit le terme qu’on lui donne, e-réputation, cyber-réputation, réputation numérique, personal branding, les marques et les entreprises sont soumises à la dictature du temps réel et à la traçabilité. Franck Perrier, directeur général de l’agence Idaos, répond à quelques questions.

Quels sont les principes et les enjeux de l’e-réputation ?

Franck Perrier : Le web est devenu le web social. Les entreprises et les marques, quelles qu’elles soient, mais aussi les individus, sont exposés aux yeux de tous, et en premier lieu sur les médias sociaux. Pour une entreprise, il est nécessaire de veiller qu’Internet véhicule d’elle une forte notoriété et des points positifs. On a d’ailleurs coutume de dire que ce que Google dit de la marque « est » la marque. Bien sûr, dans l’absolu, il est difficile voire impossible d’être populaire et irréprochable à 100%.

On entend souvent parler de « bad buzz »…

F.P. : Les marques doivent être sur le qui-vive ! Un bad buzz se répand sur le web comme une traînée de poudre, considérablement amplifié par les internautes qui véhiculent des messages sur des médias sociaux comme Twitter, Facebook ou Youtube. Prenez le cas Mars d’il y a quelques semaines : un morceau de plastique, le rappel massif de millions de barres chocolatées… et en quelques heures, un déferlement de critiques a jailli sur le web. Les marques doivent pouvoir gérer la communication de crise et ça peut être une manœuvre délicate. On voit bien l’impact pour Mars en termes d’image dans l’industrie alimentaire sensible à la culture d’une certaine diététique.

Cela implique-t-il que l’e-réputation est synonyme de gestion de crise ?

F.P. : 60% des entreprises viennent à nous avant une crise, et de ce fait, 40% d’entre elles nous contactent pendant ou après la crise ; il est alors un peu tard pour anticiper la gestion de crise, mais c’est cependant toujours dans le périmètre de nos interventions et nous sommes attentif comme au lait sur le feu. Nos réponses sont adaptées, y compris celle qui consiste parfois à ne rien faire et laisser passer la tornade.

Quelle est la méthodologie suivie par Idaos ? 

F.P. : L’agence Idaos, experte médias sociaux et digital, intervient auprès des entreprises pour mettre en place et actionner une véritable stratégie d’e-réputation.

Vous l’avez compris, l’étape n°1 est d’anticiper à travers une réflexion sur la stratégie de présence, les communautés et influenceurs à cibles, les messages à faire passer. Dans un second temps, nous choisissons l’outil de veille adapté au périmètre de notre client : national ou international, institutionnel ou produit, volume de conversations à suivre… Cet outil permet de scanner le web et de trier le bruit autour de la marque. En phase 3, nous construisons une réputation positive et proactive, à partir de l’animation et du développement de la marque sur les espaces sociaux.

« L’enfer, c’est les autres… », écrivait Jean-Paul Sartre… Prophétique !

Franck Perrier

Franck Perrier

Ecrire une réponse

Votre adresse email ne sera pas diffusée.