Blog IDAOS

Tendances digitales de l’été 4/4 : le procès Apple / Samsung, frein à l’innovation ?

Pour clore notre série des grandes tendances de l’été, nous ne pouvions pas passer à côté de l’un des événements les plus marquants de ces dernières semaines : le procès entre les deux géants du monde des technologies, Apple et Samsung.

 

Tendance N°4 – Procès Apple / Samsung qui peut bloquer l’innovation à court terme et la stimuler à plus long terme

 

Apple atteint des sommets que sa victoire juridique vient conforter

Le géant Coréen Samsung s’est vu condamné, le vendredi 24 août, au terme d’un procès retentissant à verser à la firme à la pomme 1,05 milliard de dollars pour violation de brevet. Une victoire d’autant plus importante pour Apple qu’elle lui permet d’assoir encore un peu plus sa domination sur le hi-tech mondial.

 
Apple est ainsi plus que jamais le référent de toute une industrie. Cela pourrait le conduire soit à phaser encore davantage ses versions produits et donc ses innovations, soit à segmenter ses produits et leurs prix pour augmenter sa part de marché. La stratégie marketing d’Apple est d’ailleurs de partir du haut de gamme pour adresser les segments de marché plus entrée de gamme : Voir le marché des tablettes et les stratégies respectives mais opposées d’Apple et d’Amazon.

 
Cette victoire face à Samsung s’inscrit dans un contexte plus que favorable pour le groupe de Cupertino marqué par une valorisation boursière record de 623 milliards de dollars enregistrée le 21 août. Quand on sait que, selon certains analystes tels que Gene Munster, du cabinet Piper Jaffray, il se dirigerait vers une valorisation record de 1.000 milliards de dollars en 2014… Ces chiffres laissent rêveur.

 
Avec le buzz entourant la présentation d’ici deux jours de la nouvelle génération de son produit phare, l’iPhone 5, et à moyen terme de sa tablette l’iPad (il serait question d’un iPad Mini), Apple s’apprête à entamer cette fin d’année 2012 de la plus belle des manières.

 

Samsung / Apple, une bataille à échelle mondiale

 
Outre les Etats-Unis, Samsung et Apple sont encore opposés devant les tribunaux d’autres pays notamment en Corée du Sud, en France, au Royaume-Uni, en Allemagne ou encore au Japon. Il faudra donc tenir compte de ces décisions juridiques avant de faire d’Apple un vainqueur par KO.

 
En parallèle du procès américain, en Corée du Sud justement, Apple et Samsung ont été renvoyés dos à dos par un tribunal qui les a reconnus tous deux coupables de violation de brevets. Le 31 août, à Tokyo, le tribunal a rejeté la demande d’Apple contre Samsung pour violation de brevets. Le juge japonais décida en effet que les produits de la partie défenderesse n’utilisaient pas la même technologie que les produits de la partie demanderesse.

 

Des conséquences importantes pour tout un marché

 
Si le jugement américain a autant fait parler de lui, c’est qu’il fut la conclusion du plus grand procès pour violation de brevet jamais tenu aux Etats-Unis, cristallisant ainsi tous les enjeux qu’une telle confrontation implique. Les conséquences vont être nombreuses.

 
A titre d’exemple, si les constructeurs de smartphones et tablettes doivent payer une licence à Apple dans le cadre de l’utilisation d’un de ses brevets, le système Android risque d’être financièrement moins attractif. Samsung et les autres constructeurs vont devoir innover pour leurs produits à venir. Google pourrait d’ailleurs s’efforcer d’apporter des modifications logicielles à Android.

 
Selon un récent communiqué de Samsung, « Les consommateurs sont les perdants » du procès américain. Le jugement de vendredi « va conduire à moins de choix, moins d’innovation, et potentiellement des prix plus élevés ».

 

Vers une reconsidération de la hiérarchie ?

 
Sur le plan de l’industrie du mobile, ce jugement peut profiter à des acteurs comme Microsoft et RIM et leurs systèmes d’exploitations Windows Phone et Blackberry OS. Après avoir présenté le 5 septembre dernier la nouvelle version de son Lumia, Microsoft peut ainsi attirer des constructeurs désireux de prendre leurs distances avec Androïd. De son côté, il en sera peut-être de même pour Blackberry qui réfléchit actuellement à licencier son Blackberry 10 auprès d’autres constructeurs.

 
Vous l’aurez compris, nous assistons en ce moment-même à un bouleversement de l’échiquier High-Tech. Apple étant conforté dans sa position de leader, les prochains mouvements de ses concurrents vont être observés à la loupe. Nul doute qu’un groupe comme Samsung va être obligé de réajuster sa stratégie s’il ne veut pas se retrouver bloqué de manière définitive par la loi.

Franck Perrier

Franck Perrier

Ecrire une réponse

Votre adresse email ne sera pas diffusée.