Blog IDAOS

Quels sont les 3 modèles pour la Presse sur tablettes / iPad ?

J’entends dire que les tablettes, ou devrais-je écrire les ardoises, vont sauver la presse, qui n’en finit plus d’essayer de se réinventer. A l’époque de l’iPad2, présenté hier, « a quintessential product upgrade”et du lancement du news de Rupert Murdoch, The Daily, exclusivement sur tablette le mois dernier (2 Février), il m’a semblé intéressant d’analyser l’exploitation possible de ce nouveau support par la presse, comme nous l’avions fait pour les marques.. Parler des tablettes comme d’une véritable révolution, cela me semble d’une part accorder trop d’importance à un outil et d’autre part négliger le rôle des patrons de presse dans la gestion et le marketing de leur titre. Mais l’opportunité est là, c’est certain, avec une approche qui sera en phase avec l’usage des lecteurs, pas trop tard, mais pas trop innovante non plus. Timing is key.

Les 3 modèles d’exploitation des tablettes par La Presse

Je vois trois tendances se dégager des différentes applications lancées par les groupes de presse, regroupées dans le schéma ci dessous.

  • « Le Print Like » qui propose peu de valeur ajoutée et se présente comme un copier coller du modèle papier. Un choix fait par le Wall Street Journal et le New York Times. A découvrir plus loin dans le post.
  • Les applications dites « Rich Media Application »  qui présentent une ergonomie adaptée à différents types de contenu : texte, photos et vidéos comme le font Le 20 Minutes ou encore le Parisien. Plus d’explications ci-dessous.
  • Le modèle « Tablet/iPad only », une tendance très novatrice puisqu’il s’agit de magazines faits exclusivement pour le format tablette. Rupert Murdoch, PDG de News Corporation, avec Le Daily et Richard Branson, PDG de Virgin, avec le Project (lancé le 30 Novembre 2010) ont été les deux instigateurs de cette tendance.

L’iPad, les Motorola Xoom, Samsung Galaxy, Playbook de Blackberry etc apportent une vraie innovation et opportunité liée à:

  • la possibilité d’un modèle économique payant
  • une révolution dans l’usage ergonomique, facile, séduisant
  • une cible utilisateur « grand public » (féminine, enfants, séniors) et non pas « geek », « spécialiste » ou « business »
  • une prise en mains dans le salon et pas dans un bureau, comme la lecture d’un journal

Pour ces points d’usage, voir notre étude pré-citée.

La presse peut s’appuyer sur cet outil pour introduire un nouveau modèle. Les trois tendances distinctes existent simultanément en ce moment sur le marché et révèlent simplement, et c’est logique dans ce farwest digital, les hésitations et expérimentations des groupes de presse.

« Print Like », une exploitation trop limitée du potentiel des tablettes

Le concept est de reprendre le journal in extenso en l’adaptant au format tablette
Par exemple, le Wall Street Journal ou le New York Times.
Peu de valeur ajoutée dans ce modèle, qui est souvent gratuit.

NewYorkTimes-iPad

NewYorkTimes-Site-Internet-Faux-Print

WallStreet-iPadWallStreet-Site-Internet--Faux-print

Certains magazines proposent aussi une option PDF, le minimum en terme de navigation.

Possibilité d’accéder à n’importe quelle page du journal, de les faire défiler rapidement grâce à une barre de navigation.

Un modèle choisi par Libération, le Monde ou encore par le Figaro. Cette vidéo sur la conception de l’application du Figaro montre très clairement les facilités de navigation.

iPad-Type-PDF-Libération

iPad-Le-Monde-Type-pdf

Wired, qui avait été le premier à se lancer sur l’iPad présente les mêmes modalités. Une vidéo intéressante sur la conception de cette application à découvrir ci-dessous. Il est intéressant de noter qu’en Avril 2010  la distribution via l’iPad a dépassé les ventes du magazine en kiosque (80 000/mois en Avril 2010).

.

Rich Media, une utilisation optimale des tablettes

Un modèle adapté à la présence de types de contenus diversifiés : textes, photos, vidéos. Il les met en valeur et les rend plus accessibles à l’utilisateur.

Un choix de présentation qu’ont fait Le Parisien et 20 Minutes, intéressant même si de petites optimisation en terme de navigation seraient les bienvenues.
iPad-20-minutes-Web-App
Web-App-Le-parisien-iPad

Tablet only, une exploitation entrepreneurial des tablettes

Le pari ambitieux de Richard Branson et Rupert Murdoch avec des magazines créés spécifiquement pour le format tablette. Un exemplaire du Project (Branson) est vendu sur l’iPad à 2,99$, le magazine propose divertissement, économie, culture internationale…  Le Daily (Murdoch) est gratuit les deux premières semaines qui suivent le téléchargement de l’application puis coûte à l’utilisateur $0,99 par semaine ou $40 par an. Le succès de ses tentatives serait encore à confirmer.

iPad-Project-Magazine-iPad
iPad-Daily-100iPad

Tel est le cas du résultat des ventes du magazine Wired sur l’iPad, trois fois inférieures à celles du lancement depuis cet été, qui montre que les tentatives de la presse sur les tablettes restent encore des expérimentations qu’il faudra conforter.

Les standards des applications de presse ne sont encore pas arrêtés, les utilisateurs sont, eux, toujours en phase d’appropriation de ce nouvel outil. Le marché est ouvert à celui qui saura proposer les principes de navigation et d’ergonomie les plus en phase avec les attentes des utilisateurs.

Franck Perrier

Franck Perrier

3 commentaires

  • _OLIVIER dit :

    J’ai rencontré l’évangéliste d’Abode en matière de publishing et de format.
    La presse interactive dont l’illustation vivante push est « Wired » est la démonstration son futur existe. Aux autres de suivre… en mode pull ? l’avenir est ouvert….

  • Petits morceaux choisis du web » Les petits feuillets dit :

    […] presse et les tablettes : Quels sont les 3 modèles pour la presse de tablettes / Ipad ? […]

  • Info dit :

    Ne va-t’on pas se perdre dans le rich-média des magazines intéractifs ou tout simplement passer à côté des éléments ‘rich’ : d’après mes premières expériences, il n’est pas toujours facile de savoir où et quand cliquer ou faire glisser et dans quel sens…

    La flèche sur les vidéos est connue, ici on voit un point pour naviguer dans une image à 360° où il y a déjà pas de standard. Ici on va de droite à gauche, là, de haut en bas…

    Ai-je envie de passer du temps sur une pub ? L’annonceur aimera-t’il qu’il faille avoir envie de cliquer pour voir le message qui lui aura sans doute coûté plus cher à concevoir ? Le reader ne permet-t’il pas au contraire de zapper les pubs encore plus vite que l’on tourne une page en papier…

    Il faut déjà revoir la pub dans ces médias pour leur donner une chance de survivre, après viendront les améliorations au fil du temps…

    Gilles
    http://www.ebookseditor.com

Ecrire une réponse

Votre adresse email ne sera pas diffusée.