Blog IDAOS

Quel ROI pour les social contests sur Facebook ?

Dans le cadre d’une opération sur 2 semaines pour la Saint Valentin réalisée pour notre client TéléZ en février 2017 , nous avons pu tester 2 types de concours en ligne Facebook basés sur du vote. Nous nous sommes d’abord aidés d’un outil de gamification marketing générant du Social CRM, puis nous avons misé sur une publicité native sur Facebook en contournant habillement les règles fixées par la plateforme. Retour d’expérience sur ces 2 usages. 

Un impact sur le Social CRM plus que sur l’engagement

Durant la 1ère semaine, l’agence IDAOS a mis en place un jeu concours sur FB en intégrant une app FB de gestion des votes, et en créant un environnement graphique autour de la Saint Valentin, reprenant ainsi le concept de l’opération.

Nous avons publié différents posts sur la page Facebook de notre client (qui dénombre plus de 100 K fans) pour booster le jeu. Un story telling a été créé autour d’une communauté très friande de ce type d’histoire et de jeu. Leur fidélité à la mascotte et au titre de notre client est toujours très intéressante à tester dans le cadre de ces opérations.

Nous avons configuré une campagne Facebook Ads avec 800 euros de budget sur une semaine avec pour objectif de conversion numéro 1 la génération de trafic sur la page Facebook, en les renvoyant sur l’URL du jeu.

Les résultats de cette première semaine sont intéressants :

  • + 800 fans sur la page FB
  • + 140.000 personnes atteintes
  • + 2.100 interactions sur le post (humeurs, partages, commentaires, clics)
  • + 5.000 participants (et donc autant d’e-mails collectés) qui ont installé l’app FB du jeu
  • Taux d’engagement : 1,5 %
  • Taux de participation / personnes atteintes : 3,5 %

 

Créer un maximum d’engagement grâce aux humeurs de facebook, même si elles sont encore dominées par le like

Durant la 2e semaine, l’agence IDAOS a créé un post sponsorisé avec un budget de 800 euros sur une semaine pour les fans et les non-fans, en les incitant à voter directement en natif sur le contenu. L’objectif numéro 1 était de les inciter à interagir en utilisant les humeurs positives de FB (Like, J’adore, Haha, Wouah). Facebook reste assez flou sur la possibilité ou non de donner des consignes de vote claires impliquant chaque humeur dans le texte de la publication, pour en faire un sondage.

Cela nous a donc obligé à faire des tests de publication et à rester prudent quant à l’incitation à interagir. Nous sommes donc partis du principe que le visuel était suffisamment clair pour ne pas avoir à rappeler le procédé dans le texte de la publication. Cela nous a permis de faire passer cette publication en sponsorisé.

Et les résultats observés ont été au-delà de toutes nos espérances :

  • + 700 fans sur la page FB
  • + 620.000 personnes atteintes
  • + 35.000 interactions sur le post (humeurs, partages, commentaires, clics)
  • Taux d’engagement : 5,64 %

Cette façon de viraliser un contenu nous a permis de constater que l’utilisation des humeurs est encore mal connue du grand public (sur desktop et mobile) puisque la grande majorité (80%) a utilisé le « Like » sur le post. De plus elle est antinomique avec des objectifs de CRM sur Facebook étant donné que nous ne pouvons récupérer de données privées (e-mail, prénom / nom) sur les personnes qui interagissent.

En revanche, cette technique donne une exposition en termes d’image de marque et de viralité extrêmement intéressante, tout en utilisant un budget relativement abordable (800 euros de FB Ads dépensés).

Un record en termes d’engagement pour notre client

Une campagne de social contest mixant les 2 procédés a donc été notre choix d’agence. En termes de ROI, elle aura permis de collecter 5.000 e-mails et de bénéficier du meilleur engagement quantitativement réalisé pour notre client sur sa page depuis son lancement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos expertises et prestations sur Facebook et les autres réseaux sociaux, contactez-nous au 09 77 21 53 21, via le formulaire de contact ou par mail : contact@idaos.com.

Bertrand Anne

Bertrand Anne

Directeur Projet Idaos / Digital Academy