Blog IDAOS

Facebook : nouveau support de traitement médiatique

Il y a un peu plus de 5 ans jour pour jour (14 Septembre 2008), la banque Lehman Brothers s’effondrait, marquant le début de la crise économique mondiale. C’est donc tout naturellement que le journal « les Echos » a décidé de faire une rétrospective des évènements économiques survenus depuis cette date.

Les Echos créent un faux profil Facebook de Christine Lagarde

FB

Plus intéressant que l’article en lui-même, c’est la forme utilisée par le journal qui interpelle. Le journal a en effet créé une page Facebook au nom de Christine Lagarde semant le trouble dans l’esprit du lecteur qui se demande, un temps tout du moins, s’il a affaire à une vraie page Facebook ou pas.

fb2

Ce compte est animé, et rempli à la fois d’informations réelles (le travail de recherche est remarquable) et d’une note d’humour, notamment dans la discussion instantanée.

On peut y visiter la page d’accueil reprenant les infos pertinentes de la période à travers les publications d’ « amis » de Christine Lagarde. Mais aussi voir ses photos, ou encore lire ses messages privés.

Enfin, si les amis, les conversations etc… sont fictifs, les faits, eux, sont bien réels. La plupart des informations données sont appuyées par des liens renvoyant vers le site des Echos mais aussi des images d’archives de l’INA etc…

Utiliser les codes des réseaux sociaux pour informer

Aujourd’hui avec des lecteurs de plus en plus sollicités, et dans une situation de mobilité, les médias n’ont d’autre choix, pour capter et intéresser leur audience, que d’inventer de nouveaux modes de traitement de l’information. La gamification est l’une des tendances qui semble s’installer. Mais dans cette quête de l’attention du lecteur, Enjeux – Les Echos innove et surprend encore en s’appropriant et en détournant les codes y compris potaches des réseaux sociaux.

Bertrand Anne

Bertrand Anne

Directeur Projet Idaos / Digital Academy

Un commentaire

Ecrire une réponse

Votre adresse email ne sera pas diffusée.