Blog IDAOS

Chatbot, c’est le moment de (bien) vous équiper !

Vous songez à vous équiper d’un chatbot pour développer votre business ? Idaos vous explique comment réussir le lancement de votre robot conversationnel.

L’image contient peut-être : dessin

Soyez sûr de connaître votre audience

Pour viser juste, il faut connaître sa cible ! Et pour ça, rien de mieux que d’exploiter toute la data que vous avez forcément à disposition. Ces données fournissent des indications clés sur les attentes de vos visiteurs, et donc les réponses que devra apporter votre chatbot. Attention, ce travail est à faire en amont, mais aussi en continu une fois votre bot opérationnel. Les analytics offrent la possibilité, voire la nécessité d’ajuster votre approche pour répondre le mieux possible aux sollicitations des usagers.

Optez pour la bonne plateforme

La question peut paraître anodine, mais elle est en réalité capitale : faut-il déployer son chatbot sur votre site web, sur une application de messagerie, ou sur les médias sociaux ? La réponse vient en fait de votre cible. Où se trouvent vos clients potentiels ? Il faudra alors adapter votre agent conversationnel et le doter de fonctions propres à la plateforme privilégiée.

Apprenez lui le langage du web

Votre chatbot doit comprendre la langue de votre business et la parler de manière irréprochable, c’est certain. Mais il doit également maîtriser le langage du web. Non pas le HTML, mais plutôt celui des conversations, truffé de mots d’usage familier, d’expressions décalées ou le langage SMS et ses prises de liberté quant à l’orthographe… Cela constitue un écueil majeur dans la mise en place d’un chatbot qui a comme mission de comprendre et de répondre correctement aux interrogations des visiteurs.

Cherchez la proactivité

Les résultats seront meilleurs si votre chatbot va au-delà de l’attente du client. Le mieux, c’est d’avoir une démarche proactive et de fournir au visiteur de la valeur ajoutée avant même qu’il ne sollicite le bot, sans être trop intrusive non plus. Comment ? En prenant en compte les demandes les plus récurrentes et le profil du visiteur.

Ne laissez pas votre bot tout faire tout seul

L’autonomie complète d’un chatbot relève aujourd’hui encore de l’utopie, notamment quand l’humain est au centre du domaine d’activité. Pour un service optimal, il est donc recommandé d’épauler l’agent conversationnel d’un agent humain. Le bot se charge des questions basiques ou les plus récurrentes, tandis qu’un agent humain s’occupera des situations plus complexes, au gré des attentes du client.

Personnalisez votre bot

Les réponses automatiques sont mortes, vive les réponses dynamiques et conversationnelles ! Rendez votre chatbot aussi “réel” que possible par ses réponses, mais aussi par son aspect. Non pas pour faire croire au visiteur qu’il s’agit d’une véritable personne de l’autre côté de l’écran, mais pour rendre l’expérience client la plus agréable possible.

Convaincu par la pertinence d’un chatbot ? Si vous souhaitez aller plus loin, Idaos est là pour mettre en place une méthodologie efficace sur un équipement loin d’être un gadget à la mode. Une preuve supplémentaire : 80% des entreprises en seront équipées en 2020, au cœur d’un marché global qui pourrait bien dépasser les deux milliards de dollars en 2024 !

L'équipe Idaos

L'équipe Idaos

Rédaction Web