Blog IDAOS

Barack Obama : les 7 piliers d’une stratégie d’influence sur Twitter

Obama sur Twitter : Four more years

L’élection du président américain illustre bien les différents usages de Twitter dans le cadre d’une stratégie d’influence, avec une caractéristique clé : Twitter est LE média d’actualité, levier pour l’image des marques, repris sur les autres médias on et offline, de Facebook à la Télé.

J’avais analysé en profondeur la campagne du candidat en 2008, celle de la révélation. La campagne de 2012 aura été celle de la maturité.

Barack Obama est à l’internet ce que Kennedy a été à la télévision, Roosevelt à la radio et Lincoln à la presse.

Pour mémoire sur Twitter, il avait fin 2008 moins de 150 000 followers, en septembre 2012 19 millions environ – 4 ans de présidence ont aidé – et son équipe a continué de recruter. Il en a 23,2 millions à ce jour.

Il a encore innové ce 6 novembre 2012 en annonçant sa victoire sur Twitter avant tout discours et communiqué de presse. Il détient désormais le record du Tweet le plus retweeté. « Four More Years », avec la photo du couple présidentiel enlacé comptabilise près de 850 000 retweets, 300 000 favoris, 4,4 millions de likes et 600 000 shares sur Facebook.

Twitter devient la clé de voute d’une stratégie d’influence pour une marque et voici donc 7 enseignements que je tire de la stratégie de Barack Obama sur le réseau de Micro-blogging.

  1. la marque doit avoir quelque chose à dire afin de nourrir sa stratégie éditoriale (évident mais pas si facile)
  2. la communauté devra être préexistante et en croissance pour amplifier la caisse de résonnance
  3. la marque aura identifié ses sources alliées afin de retweeter en toute sécurité
  4. le relai sur les autres médias sociaux, déjà installés, sera exploité à bon escient
  5. certaines informations seront diffusées sur Twitter avant même de les transmettre par communiqué de presse par exemple aux agences de presse.
  6. l ‘animation compte : rythme, photos, langage, interaction,
  7. la patience, la persévérance, l’engagement et le droit à l’erreur sont des conditions pour réussir

Bien entendu, tout cela ne se fait pas sans ressource. L’équipe du candidat comptait près de 100 collaborateurs pour le web – et la grande illusion que « tout est gratuit » sur Internet ne résiste pas à la mise en action. Mais cela, vous le savez déjà.

Franck Perrier

Franck Perrier

Un commentaire

Ecrire une réponse

Votre adresse email ne sera pas diffusée.